Free&Dispo : quand les freelances de l’event montent au front

le

On le sait, la communauté des freelances est durement impactée par l’arrêt de l’activité événementielle. Sans mission quasiment du jour ou lendemain, ils n’en ont pas baissé les bras pour autant. A l’initiative d’Elise Pichon de la plateforme Freeandise et de quelques autres indépendants, Free&Dispo a rapidement vu le jour grâce à une mobilisation très rapide des intéressés. L’idée initiale : adresser un message positif au secteur en ne restant pas inactif. « On est tous dans le même bateau mais il faut rebondir et aider ! » témoigne Elise Pichon qui sait pouvoir compter sur les compétences et la réactivité des indépendants. Une vingtaine d’entre eux ont ainsi conçu dans un temps record la plateforme Free&Dispo, dédiée aux ONG, institutionnels et associations devant répondre à une problématique de communication ou d’action face à l’épidémie de Covid-19. Une prise en charge bénévole et très rapide du brief donne lieu ensuite à une réponse pilotée par des binômes responsable de chaque chantier. « On a déjà eu des demandes d’ONG et d’associations, et certains hôpitaux qui ont besoin de communiquer et d’alerter sur des sujets sensibles. Pour les Ehpad par exemple, nous tentons de prêter des tablettes tactiles pour que les soignants communiquent sans risque avec leurs patients. On peut aussi aider des entreprises qui font des actions de bénévolats. » précise Elise. Free&Dispo ne prend évidemment en charge que des dossiers relevant d’une démarche sincère et solidaire. A date, ce sont déjà 600 freelances de l’event, dont un certain nombre à l’étranger, qui proposent leurs services bénévolement depuis la plateforme. Côté prestataires, on met aussi la main à la patte. « On a déjà une vingtaine de prestataires qui nous ont proposés de prêter des structures éphémères comme Ephémère Square ou Fugu, du matériel technique comme Leni ou Novelty, des espaces de stockage, des camions, etc. Nous comptons aussi des standistes, des décorateurs, des imprimeurs et même un imprimeur 3D pour réaliser des embouts de respirateurs ! » précise pour sa part Agathe Sammut, fondatrice de Comeeti impliquée églement dans Free&Dispo. Autant d’initiatives solidaires à saluer. #Clapping !

www.freeetdispo.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *